A propos de nous

Le CPI est un institut de langue privé spécialisé dans l'enseignement de la langue espagnole en seconde langue. Depuis 1991, le CPI dispense des cours d'immersion en espagnol complétés par des séjours en famille d'accueil, des activités culturelles ainsi que des excursions. Actuellement, le CPI propose fièrement des cours dans 3 campus au Costa Rica opérationnels et équipés. En 2014, nous avons créé un programme d'espagnol en ligne personnalisé permettant à nos étudiants avant ou après l'immersion d'avoir la possibilité de suivre des cours en ligne avec des professeurs du CPI sur place au Costa Rica. L'association de cours par Internet avec une immersion sur site au Costa Rica offre à nos clients la possibilité de maximiser leur apprentissage.

Vision

Être reconnu comme l'établissement d'enseignement supérieur pour l'apprentissage des langues dans un monde globalisé, en adaptant nos méthodes d'enseignement aux nouvelles technologies et aux innovations découlant du domaine de l'éducation.

Mission

Facilitez les outils nécessaires à nos étudiants en fournissant un personnel hautement qualifié pour répondre aux besoins d'apprentissage avec une attention personnalisée et une expérience d'immersion dans diverses langues.

Valeurs

  • Le respect
  • L'Honnêteté
  • La Confiance
  • La Générosité
  • L'Intégrité
logo_cpi_lg.png
Le CPI a été fondé en juin 1991 par Romy Morales et sa famille dans la petite ville de San Joaquín de Flores. S'appuyant sur la vision établie pour créer le meilleur programme de langue en Amérique latine, la directrice du CPI, Romy Morales, a décidé que ses 25 ans d'expérience en tant que professeur d'espagnol à la fois pour  le "Peace Corps" et auprès d'écoles spécialisées dans l'enseignement de l'espagnol en seconde langue, avec toute cette expertise et sa perspicacité pour servir les étrangers souhaitant entreprendre une aventure, découvrir une autre culture et apprendre une seconde langue.
fam_najarro.jpg
romy.jpg
Mme Morales a créé le CPI pour répondre aux exigences des individuels, des organisations et des entreprises à un moment où les frontières sont plus fluides, l'économie devient de plus en plus mondialisée et, lorsqu'on connaît une seconde langue, en particulier l'espagnol, est d'une grande importance.

Mme Morales poursuit ses études sur les questions éducatives en participant à des séminaires offerts par le Centre culturel espagnol du Costa Rica. Elle utilise ses qualifications et son expérience pédagogique approfondie pour développer et maintenir les normes éducatives les plus élevées au CPI. Cela se révèle grâce à la qualité du matériel d'enseignement (tous les textes ont été élaborés au CPI) et un personnel enseignant efficace.

Aujourd'hui, avec trois campus entièrement équipés à travers le Costa Rica, chacun opère avec le même service de haute qualité.

L'Histoire du CPI

Rédigé par un des Membres Fondateurs, Alfredo Najarro (lors de la célébration du 20ème Anniversaire)

Il y a plus de vingt ans que le CPI a été créé. La directrice et cofondatrice du CPI, Romy Morales, et moi-même avons toujours sû que l'héritage le plus précieux pour un enfant est l'éducation. Nous avons également pris en compte ceux qui recherchaient activement la découverte d'une nouvelle culture et souhaitaient élargir leurs études en apprenant une deuxième ou une troisième langue, dû à la mondialisation. Avec notre expertise associée, nous avons rêvé que nous pourrions contribuer dans ce domaine en ouvrant un centre d'apprentissage pour aider les autres à atteindre leurs objectifs linguistiques. Romy, professeur par vocation avec une vaste expérience et une expertise dans les méthodes d'enseignement de l'espagnol en seconde langue, a été la clé du processus de réalisation de nos rêves.

Le 3 juin 1991 marque la date de création du Centre Panamericano de Idiomas (Centre Pan-Américain de Langues). Mais cette date n'était pas seulement un début - mais aussi une fin, la fin d'un long processus de préparation. S'embarquer vers ce rêve n'a pas été pas facile, en effet un an et demi avant ont commencé les projets préparatoires, tels que : une étude de marché, de localisation, les décisions sur la façon d'équiper et de décorer les classes ainsi que les achats opérationnels (les tableaux de craie, les ordinateurs, et le véhicule pour transporter les étudiants) et la préparation didactique. ll faut ajouter les matériaux et les programmes d'étude pour tous les niveaux, les décisions sur les horaires des cours, la création de brochures en anglais (notre marché initial pour les étudiants était les États-Unis et le Canada) ainsi que des traductions. La prochaine orientation était juridique: comment établir une entreprise, solliciter des brevets, des licences et des permis gouvernementaux. Nous avons également dû estimer les effectifs annuels nécessaires pour maintenir l'école et déterminer la durée de financement de nos fonds personnels.

Pendant huit mois, Romy et notre fils Carlos ont passé du temps à New York pour améliorer leur anglais et élargir leur compréhension de la culture nord-américaine dans le but de fournir un meilleur service à nos étudiants. En attendant, mes deux filles et moi sommes restés et avons continué à travailler sur le projet au Costa Rica.

Notre vision était claire, nous ne voulions pas ouvrir notre école dans un lieu improvisé. Dès le début, nous avons cherché à obtenir la même qualité qui définit le CPI encore aujourd'hui. En effet, nous avons reconditionné notre maison, en une petite école avec six salles de classe, un bureau et un patio qui servait de cafétéria et de salle de classe. Nous n'avions qu'un seul ordinateur de bureau et une imprimante bruyante. Bien que nos débuts aient été très faibles, l'ambiance était toujours chaleureuse et accueillante.

Les premiers à croire et à collaborer avec ce projet étaient nos trois enfants: Carlos, Lorena et Carolina. Carlos s'est immédiatement impliqué, associant un soutien de jour à Romy et ses cours universitaires le soir. Bien que très jeune, il était notre vendeur vedette, expliquant notre projet de rêve aux premiers étudiants intéressés et les convainquant d'étudier au CPI. Mais ses tâches n'étaient pas terminées. Carlos devait se charger de l'entretien, travaillé comme secrétaire, chauffeur, informaticien. Et être attentif à chaque élève, afin que tout se déroule aussi bien que possible, cherchant à répondre à leurs besoins. Au cours de ces humbles débuts, il y avait trois employés à plein temps: Romy et Carlos, et un enseignant.

romycarlos.jpg

Le lundi 3 juin 1991 - nous avons ouvert nos portes avec un étudiant et un horaire de cours de quatre heures par jour. La semaine suivante, nous avons eu notre deuxième étudiant, de l'Alaska, avec quatre heures de cours et notre troisième étudiant de San Francisco a étudié pendant deux mois, notre programme de 5 heures et demi par jour.

Internet était inexistant à cette époque, donc tout notre marketing a été d'envoyer des courriers postaux aux consulats et de faire de la pub dans les journaux anglais comme le «Tico Times».

Sur le chemin, des défis ont surgis. Depuis le début, une des tâches difficile était de convaincre les familles à San Joaquin de Flores d'accueillir des étudiants étrangers. Il y a vingt ans, la ville était beaucoup plus petite et les gens plus conservateurs. Bien qu'ils furent toujours très hospitaliers, il existait un certain niveau de méfiance envers les étrangers. Étant donné que nos enfants avaient étudié à l'école secondaire de San Joaquin, c'est grâce à leurs amis que nous avons pu trouver les premières familles pour accueillir les étudiants, ce qui a consolidé notre objectif de proposer une véritable immersion à nos étudiants.

Au fur et à mesure, grâce à l'efficacité et à la qualité de notre programme, plus d'étudiants sont arrivés et nous avons eu besoin de plus de personnel enseignant. Romy a personnellement formé tous les nouveaux candidats, même les enseignants déjà expérimentés. L'une de nos premières enseignantes était Cecilia Aguilar suivie d'Ana Lorena, Judith, Helen Cecilia, Lucy, Digna et Sydnia. Toutes, continuent de travailler avec nous aujourd'hui. Chacun de nos employés, tant les enseignants que le personnel administratif, de nos trois campus du CPI, ont collaboré pour le succès de cette institution.

Nous avons organisé des cours pendant deux ans dans le premier lieu, remodelé jusqu'à ce que nous devions construire une installation plus grande. Ensuite, une nouvelle école de 2 étages avec des terrains plus spacieux est devenue la nouvelle maison du CPI. Nous avons embauché un secrétaire, un cuisinier, un jardinier et une personne en charge de l'entretien. C'est à cette époque que Doña Eugenia est arrivée, un excellent membre du personnel qui est toujours avec nous aujourd'hui.

Diplômé de l'université, notre fille Carolina s'est engagée à diriger le programme d'anglais et a mis en application son diplôme de tourisme en organisant des excursions pour les étudiants en tant qu'élément complémentaire du programme linguistique.

Je me souviens que dans les premières années, en journée Carlos allait chercher les  nouveaux étudiants à l'aéroport et le soir, Romy et moi-même, nous étions responsables de les recevoir. Parfois, il était 1 heure du matin et nous étions à l'aéroport à attendre l'arrivée d'un vol. Plus tard, le mari de Carolina, Carlos Arguedas, a assumé la responsabilité de transporter les étudiants, non seulement pour les vols, mais également pour les autres destinations.

Le CPI a continué de croître et c'était un honneur d'être la première école d'immersion en espagnol du Costa Rica à offrir Internet à nos étudiants. À cette époque, seule l'Université du Costa Rica et certaines organisations internationales avaient Internet. Cette option a été possible grâce à Irvin Boschman, le mari de ma sœur Linda, qui était un professionnel dans ce domaine, nous a conseillé et a aidé à son installation. Il n'y avait pas de téléphones portables à l'époque, mais nous avions une ligne téléphonique utilisée pour les deux appels et la connexion Internet.

À la fin de l'année 1995, Jonle Sedar s'est vu attribué le poste de Directrice générale, après avoir récemment épousé notre fils Carlos. Jonle a toujours été très impliquée dans la croissance et l'expansion du CPI. Peu de temps après, en 1996, Osborn Cresson, Quaker et résident de Monteverde, nous a rendu visite. Car il cherchait activement à répondre à la nécessité d'une école de langue espagnole et anglaise dans la région. Alors que nous avions déjà l'idée d'établir un campus du CPI à la plage, nous avons également aimé l'idée d'une école dans la forêt nuageuse. Le CPI Monteverde a été créé avec Carlos Najarro en tant que responsable.

Dès le départ, Romy et moi-même avons voyagé à Monteverde. Nous avons loué un petit bâtiment et formé les professeurs locaux, dont l'une des premières Mayra Murrillo qui est toujours avec nous aujourd'hui. Bien qu'au début, de nombreux professeurs provenaient de San Joaquin pour aider à établir cette deuxième école. Un an plus tard, nous avons acheté des terres et construit notre propre installation qui continue à se dévelpper encore aujourd'hui. Digna Rodriguez a été nommée coordonnatrice académique et, avec une grande autonomie. Elle a formé son équipe et a travaillé avec attention pour promouvoir une image positive du CPI à Monteverde, et continue encore aujourd'hui.

cpimv.jpg
1991.jpg
En 1999, nos étudiants ont commencé à demander : «Pourquoi ne pas avoir une école à la plage»? Leur encouragement nous a conduit à revoir l'idée et après avoir regardé plusieurs endroits, nous avons trouvé l'endroit idéal - Playa Flamingo. Notre fille Carolina a été nommée responsable et, avec sa famille, elle a déménagé à Flamingo. Les premiers enseignants ont été formés, parmi lesquels Mario et Heitzel Vargas, notre coordonnatrice académique actuel. Les deux ont été de merveilleux collaborateurs depuis le début de l'école. De la même manière lorsque  le CPI Monteverde a ouvert ses portes, Romy et moi-même avons séjourné à Flamingo pour aider à établir l'école, tant sur le plan académique que sur le plan administratif, jusqu'à finir par recruter plus de personnel et déléguer ces tâches au personnel permanent.

En 2000, notre fille Lorena est devenue plus directement impliquée dans l'administration du CPI Heredia et Jonle s'est établie en permanence à Monteverde, en assumant le poste de Gérant des Groupes, un département qui a grandi et a été un grand succès. Lorena et son mari, Charlie, nous ont également aidé avec la partie touristique du programme, le programme d'anglais et le transport.

À la fin de 2002, nous avons commencé à construire les installations actuelles du CPI Heredia, où Lorena, officie en tant que Directrice Générale. Elle a créé une équipe interscolaire, des services universitaires, administratifs et autres - qui fait du CPI l'une des meilleures institutions d'enseignement de l'espagnol en seconde Langue en Amérique latine.

Tout au long de ces années, les trois écoles se sont modernisées, en particulier dans le domaine académique,  avec une coordonnatrice académique et ses assistants respectifs à chaque endroit et en proposant des séminaires professionnels mettant un accent tout particulier sur le vocabulaire spécialisé dans les domaines de la médecine, le travail social, le tourisme, la sécurité, les forces de l'ordre, les camps de football, l'espagnol pour les enseignants et le commerce .

staffheredia1.JPG
staffmonte1.JPG
staff_flamingo.JPG

Grâce à notre personnel informatique, nous avons profité des progrès technologiques, qui comprend un réseau de communication entre les trois écoles. Notre objectif est de toujours se tenir au courant des innovations technologiques. Par conséquent, nous formons également des professeurs pour intégrer Internet et d'autres outils technologiques dans leurs cours. De la même manière, notre département d'admissions a une équipe spécialisée qui s'adresse aux futurs étudiants et agences. Notre service de comptabilité a été un grand soutien pour les assistants administratifs, qui ont affiché une forte éthique de travail et un dévouement sincère dans leurs postes correspondants.

Depuis ces dix dernières années,  d'autres langues étrangères comme l'anglais, le français, le portugais et le mandarin sont enseignées et sont de plus en plus populaires. Au Costa Rica, nous sommes reconnus par l'INA et au niveau international par l'Institut Miguel de Cervantes d'Espagne et par de nombreuses universités prestigieuses aux Etats-Unis pour lesquelles nous offrons des crédits et des préparatifs pour les étudiants qui envisagent de passer les examens ACTFL et DELE .

Je désire remercier tous les membres de notre équipe, les professeurs, le personnel administratif, et d'entretien,qui ont tous contribué à ce que nous sommes et à qui nous sommes, "LA GRAN FAMILIA CPI".

Merci à vous tous,

don-alfredo.jpg

Alfredo Najarro García
Président du conseil d'administration et membre fondateur